A propos des attentats

Editorial de septembre

Une fois de plus la barbarie islamique a tué des innocents. Lançons un grand mouvement de prières pour les victimes et pour notre pays. Je propose que le chapelet de la Miséricorde soit dit tous les jours à cette intention car les attentats vont continuer. Notre premier devoir de chrétien est donc la compassion, l’entraide et la prière. Mais le chrétien doit être un passionné de la vérité et non un naïf manipulé. S’il est essentiel de ne pas céder à la panique et à la haine nous devons exiger de connaître en détail le processus de radicalisation qui conduit ces hommes à la barbarie.

Nous refusons de croire qu’il s’agit d’individus isolés qui se sont radicalisés uniquement sur internet. Il s’agit bien de véritables réseaux avec une doctrine religieuse précise. Le mal doit être dénoncé et analysé, les livres salafistes tels que “la voie du musulman” vendus un peu partout dans les mosquées “modérées” et au congrès de l’UOIF doivent être interdits.

Cette barbarie est idéologique et religieuse, les autorités politiques doivent la dénoncer et l’interdire. La complaisance de notre pays vis à vis de l’Arabie Saoudite est un scandale, ce pays pratique la charia dans toute sa violence et finance des moquées salafistes qui sont des terreaux pour le recrutement de djihadistes. Je rappelle que le fondamentalisme musulman prend sa source dans trois dogmes essentiels à l’islam des origines :

1) la parole incréée comprise par certains comme un livre descendu du ciel. Ainsi les nombreux passages du coran qui appelle au meurtre ne peuvent avoir une herméneutique.

2) l’imitation du prophète est vécue par beaucoup de musulmans comme un devoir essentiel. Or le prophète a pratiqué le djihad, la mise à mort des mécréants et le massacre de la tribu juive de Banu Qurazzi .

3) L’eschatologie musulmane prévoit que le monde doit devenir terre d’Islam avec l’application de la charia et que tous les djihadistes qui meurent au combat seront accueillis dans le paradis des vierges. Le désir de tuer est donc une véritable pulsion.

Ainsi nous sommes en présence d’un véritable défi spirituel, c’est une question de vie ou de mort, tout le reste ne sera que baratin complaisant .

 

 

Café-histoire

Mercredi 28 février, à 20h au Graal, café-histoire sur le thème "St Eugène de Mazenod, provençal et missionnaire", par Michel Franceschetti

Chemin de Croix

Chaque vendredi de carême à 17h45

Récollection paroissiale de carême

Le week-end du 17-18 mars, récollection paroissiale pour tous (adultes et enfants) à la Navarre, sur le thème "Saint Padre Pio, l'homme de la Croix"

HORAIRES
des messes

HOMÉLIES
et enseignements

CONVIVIALITÉ
et rencontres

MISSION
en paroisse